Advice to a younger me (French): Amy Mbengue, ECOBAG

Advice to a younger me (French): Amy Mbengue, ECOBAG

Marzena Zukowska's picture
1:18 Aujourd'hui le Sénégal compte 13 millions d'habitants. On ne présente plus le problème ni le cadre de vie dégradé
 

 
2.14 Nous essayons de changer les mentalités. Ca ne sert à rien de balayer les rues, de créer des industries de recyclage de déchets plastiques si les mentalités ne changent pas. On arrivera pas à un grand résultat si on arrive pas à changer les mentalités des gens
3.02 J'ai eu la chance d'avoir fait mes études en France et j'ai l'habitude de dire qu'à chaque fois que je revenais en vacances le paysage était tout le temps lugubre. Et je me suis dit quand est-ce qu'on va arriver à être au même niveau que les Européens. Un jour je suis allé à un grand événement religieux et j'ai vu que les gens y creusaient de grandes fosses où ils mettaient toutes sortes de déchets. C'est vraiment de là que c'est parti.
 
4:13 Ce qu'il y'a de plus difficile c'est que c'est un milieu qu'on assimile à un milieu d'hommes... on a la plupart du temps à faire à des gens qui ne sont pas faciles, donc étant femme ce n'est pas facile.
 
5.00 Les gens qui se soucient de l'environnement sont assimilés à des écolos alors que tout un chacun doit avoir cette fibre verte en soi.
 
7:30 J'ai rencontré dans la rue, à Lièges, un Monsieur qui m'avait reconnu. Il me dit, vous aviez participé à un concours l'année dernière, vraiment je vous félicite et je vous encourage".
 
9:00 C'était la première fois que je participais à un bootcamp mais j'ai vu des entrepreneurs très, très, très engagés... on a des cultures différentes, on est venus d'horizons différents, chacun a appris de l'autre, surtout lors de la dernière session
 
10:14 Y'a des partenariats en vue qui vont se créer sans doute. J'ai envie de mettre les TICs au service de l'environnement et j'ai trouvé, dans le bootcamp, des gens qui peuvent m' aider à avancer dans ce projet
 
11:07 J'ai l'impression d'être sortie de ce bootcamp encore plu motivée qu'avant parce que j'ai vu des gens qui sont également dans des conditions difficiles mais qui se battent pour réussir dans leurs projets.
 
11:43 J'ai créé mon entreprise en 2011 mais je n'ai démarré qu'en fin 2014. Mon premier sourire a été déjà de pouvoir démarrer les activités.
 
14:25 Le message que je vais laisser aux jeunes c'est qu'il faut croire en soi, il faut savoir se dépasser et il faut savoir prendre conscience de ses capacités personnelles et d'essayer de les exploiter au mieux, croire en ses rêves parce que nous sommes l'avenir de demain.