Au Carrefour de L’innovation Sociale et des Modes de vie Sains

Au Carrefour de L’innovation Sociale et des Modes de vie Sains

Portrait de Alexandra Audet

 

En tant que Canadienne, mère, membre de la génération Y, diplômée en kinésiologie et consultante dans le domaine de l’innovation sociale, j’ai espoir pour le développement du mieux-être dans l’ensemble du pays. Le fait de conjuguer l’entrepreneuriat social et la santé, y compris les sports, la nutrition et le mieux-être, constitue pour moi une source d’inspiration pour étudier à fond le nouveau domaine de l’innovation sociale.

Ashoka et des chefs de file comme Johann Olav Koss de Right to Play ont piqué ma curiosité et m’ont permis de comprendre qu’il faut modifier le statu quo. Le programme Promotion de l’acquisition de compétences essentielles chez les jeunes Autochtones (PLAY) de Right to Play démontre qu’il existe d’immenses possibilités de transformation positive des vulnérabilités et des inégalités actuelles en santé pour les générations futures, par l’adoption d’une approche holistique à l’égard des modes de vie sains et par la mise à profit du capital social et créatif des initiatives et des collectivités novatrices.

Au Canada, comme dans d’autres pays du monde, le taux de prévalence des maladies chroniques, de l’inactivité et des mauvaises habitudes alimentaires est inquiétant. Les facteurs comme la géographie, le sexe et le revenu jouent tous un rôle important dans le déséquilibre des ressources et des perspectives générales disponibles pour affronter ces problèmes, mais ils offrent aussi des possibilités.

Comment faire pour créer un avenir où nous disposerons d’un plus grand capital social et créatif pour permettre aux citoyens de mener une vie plus active et plus saine? Pour moi et d’autres Canadiens de toutes les régions, l’envie d’adopter un mode de vie plus sain se trouve parfois freinée par de longues heures de travail, par un mode de vie sédentaire et par une culture axée sur la commodité.

Je ne pense pas qu’il faut « importuner » les gens pour qu’ils adoptent un mode de vie sain, par exemple en faisant un régime alimentaire et en courant tôt le matin (même si cela convient à certaines personnes), mais plutôt créer pour les citoyens de nouvelles possibilités d’action adaptées à leur environnement, leur corps et leur collectivité.

À elle seule, la ville de Vancouver propose de nombreux d’exemples d’idées novatrices offrant aux citoyens de nouvelles façons dynamiques et évolutives d’adopter un mode de vie sain. Girlvana Yoga, Growing Chefs, Night Hoops, Red Fox Healthy Living Society et Forest and the Femme comptent parmi les nombreux agents de changement qui façonnent la ville où je vis; ils offrent à ma famille des activités saines et renforcent ma conviction qu’un mode de vie sain peut tous nous transformer.

Partout au Canada, il existe des projets, des initiatives et des organismes plus ou moins établis qui ciblent diverses populations et adoptent différentes méthodes pour façonner un Canada plus actif et plus sain. Ces projets, initiatives et organismes font partie d’un mouvement qui relie l’innovation sociale et les modes de vie sains.

Ils montrent à leur collectivité, à leur province et au pays tout entier que des changements se produisent. Il s’agit d’un mouvement créatif et fondamental qui encourage naturellement les gens à participer.

Êtes-vous prêt à modifier le statu quo concernant les modes de vie sains au Canada? Si oui, voici une occasion de le faire. Entrez votre idée, proposez la candidature d’un organisme local qui innove et apprenez-en plus sur la façon dont les Canadiens refaçonnent le pays à Jeu d’échange

Photo Credit: cabbit via Compfight cc