Partir du bon pied et continuer sur la bonne voie

Partir du bon pied et continuer sur la bonne voie

Portrait de The Chronic Disease Prevention Alliance of Canada (CDPAC)

 

Pour l’équipe du programme Healthy Beginnings à l’intention des enfants d’âge préscolaire de deux à cinq ans, on ne s’y prend jamais trop tôt lorsqu’il s’agit de prendre des habitudes saines. 

Ce programme fournit des ressources, de la formation et des conseils aux professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants, qui aident à faire en sorte que les enfants d’âge préscolaire de la Colombie-Britannique, du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Québec adoptent des habitudes alimentaires saines et sont actifs dès le plus jeune âge.

« Le poids malsain des enfants et des jeunes constitue un domaine prioritaire pour nous », a déclaré Craig Larsen, directeur administratif de l’Alliance pour la prévention des maladies chroniques au Canada (APMCC), un réseau de douze organismes nationaux de santé, de recherche et de politique et l’un des principaux organismes responsables du programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5. « Ce facteur de risque majeur persiste à l’âge adulte et augmente le risque d’un certain nombre de maladies chroniques telles que le diabète et les maladies du cœur. »

Le programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5 apprend aux professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants comment éviter ce risque chez les tout-petits, ce qui a une incidence sur les générations à venir, car cela permet aux Canadiens d’avoir des habitudes saines. Il a été créé sous la direction de l’Alliance pour la prévention des maladies chroniques au Canada au titre du Programme d’action coopérative contre l’obésité chez les enfants, qui est financé par Santé Canada au moyen de l’initiative Connaissances et action liées pour une meilleure prévention (COALITION) du Partenariat canadien contre le cancer.

 

Donner des moyens aux techniciens de services à l’enfance

Le programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5 constitue une précieuse ressource selon Vanessa Morley, coordonnatrice de programme de l’équipe chargée du Programme d’action coopérative contre l’obésité chez les enfants. « Le programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5 rassemble de nombreuses ressources utiles de tout le pays afin de créer un manuel de ressources pratique. Les professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants peuvent y trouver tout ce dont ils peuvent avoir besoin pour soutenir les lignes directrices sur les pratiques exemplaires que nous recommandons. Il leur suffit de tourner quelques pages. »

Vanessa Morley a joué un rôle clé dans l’organisation de la conception du programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5. Elle travaille avec la Childhood Obestity Foundation de la Colombie-Britannique pour former les professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants de toute la province.

L’équipe chargée du Programme d’action coopérative contre l’obésité chez les enfants a veillé à ce que le programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5 puisse être utilisé n’importe où au Canada, de façon à compléter les lignes directrices et les ressources existantes. « Après huit mois passés sur le projet, nous nous sommes rendu compte que les ressources devaient être souples et adaptables pour répondre aux besoins de chacun », a déclaré Vanessa Morley.

« Notre groupe de travail a donc décidé de structurer les manuels de façon que chaque section soit indépendante. Par exemple, si une province ou un territoire souhaite suivre son propre ensemble de lignes directrices, il peut l’intégrer à la place. Les lignes directrices du programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5 peuvent facilement être retirées. »

« Le programme fournit des renseignements essentiels pour la création d’un environnement propice à l’alimentation saine et à l’activité physique des enfants âgés de deux à cinq ans », a déclaré le coordonnateur du Yukon, Jan Downing. « De plus, le personnel des garderies, les parents et les bénévoles trouvent que les renseignements soutiennent leur propre bien-être dans ces domaines. L’effet de ricochet s’étend au-delà des garderies dans les collectivités rurales et éloignées. »

 

L’effet de ricochet

Le programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5 est fondé sur une approche globale qui vise à améliorer les lignes directrices, les pratiques et les environnements liés aux services à l’enfance. Cette approche positive a également une incidence sur les familles des enfants. Deux manuels ont été créés. Ils contiennent un large éventail de modèles de planification, de jeux, de recettes, et ils fournissent aux techniciens de services à l’enfance des conseils concernant l’alimentation saine, l’activité physique, la diminution du temps passé devant l’écran et la réduction de la consommation de boissons sucrées.

Les professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants qui ont suivi la séance de formation de trois heures font état de résultats positifs. « L’atelier nous a fourni beaucoup de matériel didactique », a déclaré un participant de la Colombie-Britannique. « Tous les centres devraient intégrer ce type d’information. »

La souplesse de ce programme et son applicabilité aux professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants de tout le Canada portent leurs fruits. Les ressources du programme sont disponibles en anglais et en français. À ce jour, plus de 95 professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants participent à ce programme, ce qui permet d’atteindre plus de 900 enfants.

 

À venir

Un nouveau site Web, www.healthybeginningspreschoolers.ca, a été lancé en août 2014. Tous les documents du programme peuvent être téléchargés gratuitement sur ce site, qui fournit également d’autres ressources répondant aux besoins particuliers des provinces et des territoires.

« Nous étudions les possibilités de collaborer avec d’autres intervenants intéressés par la santé des jeunes enfants, notamment les écoles, les administrations publiques et le secteur privé, pour élargir la portée du programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5 au Canada », a déclaré Craig Larsen.

L’APMCC et ses partenaires dans le cadre du projet espèrent pouvoir implanter cette initiative dans de nouvelles provinces et de nouveaux territoires et en faire profiter les familles et les environnements de services à l’enfance non réglementés.

 

Note de la rédaction : Suivez le mot-clic #jeudéchange sur Twitter pour rester informé de toutes les idées concernant un mode de vie sain qui ressortent à l’échelle du Canada, et consultez la page Facebook pour prendre part à la conversation. 

 

randomness