Labane-Na

Félicitations ! Cette candidature vient d'être annoncée comme étant demi-finaliste.

Labane-Na: Labane-Na : Un espoir pour le traitement du diabète en Afrique

Abeché, ChadAbeché, Chad
Année de fondation:
2013
Type d'organisation: 
à but lucratif
Phase du projet:
Idée
Budget: 
$100,000 - $250,000
Sommaire du Projet
Lancement Important

Bref récapitulatif : Aidez-nous à présenter cette solution ! Fournissez une explication en seulement 3 ou 4 phrases.

Labane-Na souhaite apporter une solution complémentaire aux 800 000 diabétiques du Tchad, grâce à une ressource locale : le lait de chamelle. Traditionnellement consommé dans la région, ce lait pourrait permettre de commercialiser une solution simple et accessible pour lutter contre le diabète.

Qu'adviendrait-il si... - inspiration : Écrivez une phrase qui décrit la façon dont votre projet ose demander, "Qu'adviendrait-il si...?"

Et si on pouvait utiliser les ressources locales pour traiter le diabète, en remplaçant l’injection d’insuline par la consommation du Biodawa?
About Project

Problème : Quel problème ce projet essaie-t-il d'adresser ?

En Afrique, plus de 15 millions de personnes souffrent du diabète. Le continent connaît le taux de mortalité lié au diabète le plus élevé au monde et 76% des décès dû au diabète concernent des personnes de moins de 60 ans. Plus de 6% de la mortalité totale en Afrique subsaharienne est causée par cette maladie, et les dépenses pharmaceutiques liées à son traitement sont près de 2 fois supérieures au salaire moyen d’un fonctionnaire tchadien.

Solution: Quelle est la solution proposée? S.v.p soyez précis!

Labane-Na propose de mettre sur le marché une solution antidiabétique dédiée aux couches les plus défavorisées du Tchad, grâce à la valorisation d’une ressource locale largement consommée : le lait de chamelle. En commercialisant le Biodawa, Labane-Na propose plus qu’un produit au malade diabétique : un traitement naturel, efficace, facilement consommable, deux fois moins cher que l’insuline (0.53€ pour une bouteille de 50cL), et qui couvre jusqu’à 40% des besoins nutritionnels recommandés par jour pour un adulte. Issu d’une combinaison de lait de chamelle, et d’autres additifs locaux contenant une quantité importante d’insuline, le Biodawa est un traitement parfaitement adaptés aux besoins et habitudes des populations locales.
Impact: How does it Work

Exemple : Faites nous découvrir comment cette solution fait la différence en utilisant un ou plusieurs exemples concrets ; en incluant aussi ses activités principales.

La petite histoire du grand projet Labane-Na démarre dans le milieu traditionnel du Tchad précisément chez les éleveurs des dromadaires. Ces familles d’éleveurs dont nous sommes issus arrivent à traiter le diabète avec une très simple solution sans avoir recours à l’insuline pharmaceutique. Le projet Labane-Na innove grâce à son produit unique et écologique, et compte ainsi l’industrialiser et le rendre accessible aux consommateurs via les « Boutiques Labane-Na » et les pharmacies. La distribution en pharmacie, les « Pharmacies mobiles Labane-Na » et le service de distribution à domicile permettent d’assurer un accès rapide des Biodawa à toutes les couches sociales. Labane-Na, permettra de créer des emplois pérennes aux différents niveaux

Impact : Quel est l'impact actuel de ce travail ? Décrivez aussi l'impact désiré dans le futur.

1 euro investi dans Labane-Na permet de générer plus de 27€ d’impact social (méthode SROI) : 1- Impact sanitaire : la consommation de Biodawa permet d’améliorer l’état de santé des diabétiques, en réduisant tout d’abord de moitié le nombre d’hospitalisations (cout moyen d’une hospitalisation : 132€). Le Biodawa est également un complément alimentaire riche en nutriments de base (protéines, glucides et lipides) et en vitamines et minéraux (calcium alimentaire). 2-Impact économique : la production de Biodawa entraine une augmentation directe des revenus de 1500 éleveurs de chameaux de plus de 1200€ en moyenne par an (salaire minimum d’un fonctionnaire au Tchad : 1097.64 € /an). 3- Impact social : l’économie réalisée sur les dépenses d’insuline permettra la mobilisation de revenus supplémentaires pour les besoins essentiels, comme la scolarisation de 8670 enfants en 5 ans par exemple

Les stratégies de diffusion: Aller de l'avant, quelles sont les principales stratégies pour un impact d'échelle?

La déclinaison du lait de chamelle peut s’effectuer sous de nombreuses formes (aucune transformation n’est actuellement proposée sur ce produit pourtant largement consommé) afin de proposer des aliments locaux de qualité aux populations. Pour augmenter le rythme de production, des stations de traitement mobiles du lait pourraient être envisagés. Par ailleurs, le problème du diabète n’est pas circonscrit au Tchad : nous prévoyons dès aujourd’hui d’étendre nos activités aux pays voisins (Soudan et Niger par exemple) où les situations sont analogues et la matière première disponible.
Viabilité

Plan de viabilité financière : Quel est le plan de cette solution qui permet un financement durable à cette initiative ?

Les équipements nécessaires au lancement de l’entreprise s’élèvent à 137 000 €. Par la suite, l’entreprise suit un modèle économique industriel et génèrera les bénéfices nécessaires à sa pérennité afin de couvrir ses charges (achat des matières premières, publicité, impôts, consommables, loyer etc.). Le chiffre d’affaires prévisionnel de Labane-Na est de 230 000€ en année 1 et 1 130 000€ en année 5.

Marché : Qui d'autre adresse les problèmes mentionnés ici ? Comment ce projet diffère-t-il de ces approches ?

80% du marché est occupé par des laboratoires pharmaceutiques européens, américains et autres à travers la distribution de leurs produits dans les pharmacies. Cependant, au Tchad si 20 % des diabétiques prennent un traitement en insuline, les autres s’adonnent à la pharmacopée ou ne prennent aucun traitement. Le marché est donc largement sous-exploité par les laboratoires pharmaceutiques occidentaux, qui ne parviennent pas à toucher une grande partie des diabétiques (population rurale, sous le seuil de pauvreté, sans couverture maladie).
Equipe

Histoire de votre fondation

Issus d’une famille de diabétiques au Tchad, Tahir Bandé Ebiré et Abdelkrim Bourigué connaissent depuis toujours les méfaits du diabète et les modes de traitement locaux utilisés par les malades. Consommateurs de lait de chamelle, ils avaient connaissance de cette méthode traditionnelle pour remplacer l’insuline. Au cours de leurs études au 2iE à Ouagadougou, l’envie d’entreprendre est allée grandissante et les projets sur lesquels les aspirations des 2 étudiants évoluaient s’orientaient vers le traitement de cette maladie si présente au Tchad. A force de recherches et de consultations d’experts, le rêve de créer une entreprise sociale permettant de lutter contre le diabète en Afrique subsaharienne pourrait devenir réalité !

Équipe

Tahir Banda Ebiré et Abdelkrim Bourigué sont deux ingénieurs tchadiens. Ils sont associés à Bokit Saleh Haran, médecin consultant à l’hôpital militaire de N’Djamena et à Lisa Barutel, spécialiste dans l'accompagnement des entreprises sociales. L’équipe travaille en collaboration avec l’Association Tchadienne de Lutte contre le Diabète et le Centre Technique de Conservation des Produits Agricoles en France pour mettre sur pied le projet.

Commentaires

Portrait de Naly HERINIAINA

Bonjour Tahir. Merci pour l'initiative, est-ce que le lait de chamelle a été prouvé comme quelque chose qui pourrait lutter contre la maladie diabétique? Qu'en est-il des effets secondaires?
Merci et bon courage

Portrait de Naly HERINIAINA

Bonjour Tahir. Merci pour l'initiative, est-ce que le lait de chamelle a été prouvé comme quelque chose qui pourrait lutter contre la maladie diabétique? Qu'en est-il des effets secondaires?
Merci et bon courage