Young Women's Knowledge and Leadership Institute

Cette candidature a bien été soumise.

Young Women's Knowledge and Leadership Institute : YOWLI BURUNDI

Cankuzo, Gitega, Karusi et Ruyigi, BurundiBujumbura, Burundi
Année de fondation:
2009
Type d'organisation: 
le secteur de la société civile
Phase du projet:
Établie
Budget: 
$100,000 - $250,000
Sommaire du Projet
Lancement Important

Bref récapitulatif : Aidez-nous à présenter cette solution ! Fournissez une explication en seulement 3 ou 4 phrases.

YOWLI BURUNDI est une initiative des jeunes pour répondre aux besoins de santé des jeunes au Burundi. Son mandat est de (i) lutte contre le VIH et autres IST, (ii) promotion de la santé sexuelle et reproductive, (iii) promouvoir le leadership des jeunes et l'égalité des genres.

Qu'adviendrait-il si... - inspiration : Écrivez une phrase qui décrit la façon dont votre projet ose demander, "Qu'adviendrait-il si...?"

« La circoncision masculine serait disponible, accessible et efficace pour réduire le taux de transmission sexuelle du VIH en Afrique »
About Project

Problème : Quel problème ce projet essaie-t-il d'adresser ?

D'après l'OMS et l'ONUSIDA, la circoncision masculine réduit de 60% près le risque de transmission sexuelle du VIH (http://www.who.int/features/qa/71/fr/). Au Burundi, la circoncision masculine est quasi inaccessible aux populations; elle est obligatoirement chirurgicale (se fait au bloc opératoire et en présence du chirurgien) et est coûteuse (en moyenne 150,000.00 BIF) dans un pays où la population vit de moins de $1 par ménage.

Solution: Quelle est la solution proposée? S.v.p soyez précis!

Après ma participation à la formation sur la tout-nouvelle technique de circoncision masculine utilisant le "ShangRing" à Wuhu, Chine; j'ai initié un projet; "ShangRing Project" qui est l'œuvre de notre partenariat avec l'UNICEF, le Ministère de la Santé et la Compagnie Chinoise de Shang. La circoncision par la technique de Shang utilisant le ShangRing, approuvée par l’OMS, est non chirurgicale, à moindre risques opératoires, facilement réalisable même par un technicien médical ou une infirmière et est moins coûteuse (moins de 50,000.00 BIF). Le taux de circoncision masculine a triplé dans deux ans (données parcellaires).
Impact: How does it Work

Exemple : Faites nous découvrir comment cette solution fait la différence en utilisant un ou plusieurs exemples concrets ; en incluant aussi ses activités principales.

Après ma formation en tant que leader et pilote du projet et en tant que Médecin en fin de formation, j'ai formé 48 prestataires de santé du niveau sanitaire périphérique (Cankuzo, Gitega, Karusi et Ruyigi). En effet, j'ai commencé par les zones reculées et plus rurales car, ce sont elles qui restent en arrière dans la campagne trois zéro de l'ONUSIDA. Ces 48 prestataires étaient "chômeurs", le Ministère de la Santé n'étant pas en mesure d'employer tous les lauréats. En partenariat avec les CDS (Centres de Santé) locaux, les 48 formés circoncisent les populations rurales suivant un horaire hebdomadaire de deux jours. En plus, comme d'habitude, des séances d'éducation au VIH/SIDA et autres IST, SSR sont couplées à la circoncision.

Impact : Quel est l'impact actuel de ce travail ? Décrivez aussi l'impact désiré dans le futur.

L'impact social du projet "ShangRing" est double: 1. augmentation des taux de circoncision masculine dans les populations des zones défavorisées et, contribution à la réduction du risque de transmission du VIH par voie sexuelle (effet à long terme, mais évident); 2. création d’emploi. En effet, les 48 jeunes formés et qui pratiquent la circoncision dans les CDS des zones cibles étaient sans emploi et n'étaient non plus pas position de force pour pouvoir se créer de l'emploi. A côté de cet impact direct du projet "ShangRing", YOWLI BURUNDI a réalisé plusieurs projets, en partenariat avec différents donateurs (le Fonds Mondial, UNFPA, etc. voir les rapports http://www.yowliburundi.org/index.php/downloads) et l'impact de tous ces projets est multidimensionnel. Endéans fin 2016, nous voulons créer des centres autonomes de circoncision masculine de type AGRs dans au moins 10 provinces.

Les stratégies de diffusion: Aller de l'avant, quelles sont les principales stratégies pour un impact d'échelle?

Le "ShangRing Project" est largement soutenu par les acteurs de santé locaux (publics et privés). J'ai une vision de former au moins 129 prestataires de soins (soit, une personne par commune du pays). A la suite, je vais créer des centres provinciaux spécialisés en matière de circoncision par technique ShangRing ; c'est la création d'une AGR d'ampleur national. Le potentiel: je suis Médecin, maîtrise du terrain et des décideurs locaux, partenariat solide avec les donateurs locaux et internationaux, etc.). Toutes ces circonstances concourent au profit de pérennisation et d'extension du projet.
Viabilité

Plan de viabilité financière : Quel est le plan de cette solution qui permet un financement durable à cette initiative ?

D'abord, ce projet se transforme en AGR (Activité Génératrice de Revenus). Après la formation à la technique de circoncision masculine utilisant l'anneau de Shang (la seule activité qui nécessite des fonds "perdus"), le reste s'autofinance. Les revenus de la circoncision, quoi que modestes (50,000.00 BIF) permettent un approvisionnement en équipement nécessaire pour la continuité des services et un petit bénéfice en faveur des praticiens.

Marché : Qui d'autre adresse les problèmes mentionnés ici ? Comment ce projet diffère-t-il de ces approches ?

Véritablement parlant et à ma connaissance à laquelle je crois aussi, aucun des intervenants en matière de lutte contre le VIH se donne mission de promotion de la circoncision masculine au Burundi. Néanmoins, les intervenants, tout comme YOWLI BURUNDI, ont épousé d'autres axes d'intervention (sensibilisation et mobilisation communautaire pour le dépistage du VIH, campagne d'éducation sur les modes de transmission du VIH, la prise en charge multidisciplinaire du SIDA, etc.). Nous n'avons pas de concurrence sur l'approche au Burundi. Peut être demain oui, mais pas aujourd'hui.
Equipe

Histoire de votre fondation

Bien que je sois le porteur de l'initiative YOWLI BURUNDI, la loi nationale en vigueur obligeant qu'au moins 7 personnes sont autorisées à fonder une ONG; j'ai regroupé 10 jeunes et, ensemble, sommes "membres fondateurs de YOWLI BURUNDI". Les statuts de YOWLI sont disponibles et contiennent plus de détails. L'idée est néée après ma participation à un atelier de formation sur le leadership des jeunes africains. Toutefois, je rappelle que j'avais commencé l'activisme en 2003 quand je m'engageais pour le volontariat dans TWITWARARIKANE. La motivation pour fonder YOWLI BURUNDI était de pouvoir engager et responsabiliser les jeunes dans la recherche des solutions face à leurs défis majeurs: HIV, SSR et PF, genre, chômage, et éducation.

Équipe

Je suis le leader et promoteur de YOWLI BURUNDI. Parmi les qualités d'un leader, pouvoir attirer les gens autour de soi grâce à sa vision revêt un caractère aussi remarquable. En effet, 264 jeunes sont membres de YOWLI BURUNDI. Il existe 30 points focaux dans les quatre provinces. Le comite exécutif est composé de 10 membres, voir organigramme (http://www.yowliburundi.org/index.php/downloads). Trois sont un personnel payé par le Fonds Mondial.
A propos de vous
A propos de vous
Prénom

Desire

Nom

Habonimana

A propos de votre projet
Nom
Depuis combien de temps votre organisation opère-t-elle ?

Projet
Pays

, BJ, Bujumbura

Pays dans lesquels ce projet crée un impact social

, Cankuzo, Gitega, Karusi et Ruyigi

Quels prix ou honneurs a reçu le projet?
Financement: Comment votre projet est il financièrement supporté?

ONG, Entreprises, Gouvernement national.

Additionnel
Se il vous plaît inscrire votre date de naissance (YYYY/MM/DD)

1988/04/07

Veuillez nous préciser comment ce bootcamp pour jeunes leaders serait en mesure de vous aider à augmenter l'impact positif de votre projet dans le domaine de l'innovation sociale.

Les 5 bootcamp rassembleront 100 jeunes innovateurs et entrepreneurs sociaux, initiateurs des actions communautaires innovantes face aux défis de leurs sociétés. A l’issu desdits bootcamp, les jeunes du même bootcamp et ceux de tous les bootcamp seront interconnectés et suivis par des mentors professionnels. Alors que, déjà leaders dans leurs sociétés respectives, ces jeunes ont néanmoins besoin d'un appui continu, un coaching et un mentoring. Ma participation au bootcamp serait un moment crucial de grand impact positif de mon projet. En effet, des lacunes, pour que mon projet ait un succès de plus, existent et j'ai le vif désir de pouvoir les relever: la formation sur l'élaboration d'un plan stratégique réalisable et qui répond aux conditions du moment, la formation sur l’intégration des services TIC dans mon projet, le fundrasining, le Networking avec d'autres jeunes leaders intervenant dans mon domaine d'intérêt au niveau global, le mentorat continu, etc. C'est alors sous l’impulsion et conviction de pouvoir répondre à ces lacunes que je présente ma candidature pour le bootcamp de Dakar 2015.

Please enclose a short personal biography.

Monsieur Habonimana Désiré est âgé de 27 ans. Il a huit ans d’activisme et de bénévolat en matière de santé des jeunes et adolescents, et du genre. Il a travaillé avec les ONG, le secteur public et les fondations confessionnelles. Engagé comme volontaire en 2003 par la Fondation TWITWARARIKANE et par la Fondation GIRITEKA en 2006, il a effectué son professionnalisme sur les jeunes et les adolescents en servant plus de 600 jeunes orphelins de la guerre et le VIH/SIDA. En 2008, il a été sélectionné parmi les 15 jeunes leaders africains pour participer à la "3rd International Youth Leadership Training" tenu à Dakar, au Sénégal où il a acquis de nouvelles compétences qui lui ont permis de réaliser son potentiel de leadership. Au retour de la formation, il a lancé un projet « YOWLI BURUNDI », dirigé par des jeunes et offrant des services de sante aux jeunes. Il a atteint plus de trois million de jeunes et adolescents au Burundi avec une information efficace, éducation et une communication visant à la promotion de la santé sexuelle et reproductive, la lutte contre le VIH/sida et des autres IST. Il a initié six clubs de jeunes regroupant plus de 400 élèves dans l'environnement de l'école secondaire et a livré, en partenariat avec le FNUAP Burundi et le Ministère de l'Enseignement supérieur, des services liés à la SSR (santé sexuelle et reproductive) à plus de 25 000 jeunes et adolescents au sein des campus universitaires (27 Universités du Burundi).
À l'heure actuelle, il est détenteur de nombreux certificats internationaux, des diplôme des humanités générales gagné du Petit Séminaire de Mureke en 2006 et Diplôme d'Etat. Désiré Habonimana est un étudiant en 7eme Année de Médecine à l'Université du Burundi (Bujumbura, Burundi) et sera diplômé Médecin du Gouvernement (MD) en Janvier 2015. Il aspire à travailler pour les systèmes de santé mondiaux ou des organisations internationales telles que l'ONU ou de l'Organisation régionale telle que l'Union Africaine avec laquelle il est encore d’ores et déjà engagé par la Commission de l'Union Africaine sur la Jeunesse.