Kolibri : on soigne mieux un enfant heureux

Kolibri : on soigne mieux un enfant heureux

France
Type d'organisation: 
le secteur de la société civile
Budget: 
$250,000 - $500,000
Sommaire du Projet
Lancement Important

Bref récapitulatif : Aidez-nous à présenter cette solution ! Fournissez une explication en seulement 3 ou 4 phrases.

Chaque année, des milliers d'enfants et adolescents passent par l’hôpital en France. Ces séjours sont cause de rupture et d'isolement. La souffrance morale qui s'ajoute à la maladie et à la fatigue est un frein à la guérison et au bien-être des jeunes. Isolés, les enfants se retrouvent aussi hors du système scolaire. Si des enseignants sont détachés dans les hôpitaux pour les aider, les méthodes d'apprentissage « traditionnelles » sont totalement inadaptées. Pour lutter contre ces maux, l'association « L'enfant @ l'hôpital » propose par le biais de l'informatique une nouvelle manière d'apprendre. Elle offre des classes de découverte en ligne qui permettent de ramener de manière ludique les enfants vers des apprentissages, d'aiguiser curiosité et sens artistique, de les ouvrir sur le monde.

About Project

Solution: Quelle est la solution proposée? S.v.p soyez précis!

Les outils pédagogiques traditionnels ne conviennent pas dans les hôpitaux. Nous proposons une manière d'apprendre différente. Sur le plan technologique, Kolibri relève de nombreux défis. La protection des réseaux informatiques nous impose des règles drastiques. Pour profiter de toute la richesse d'Internet, Kolibri doit utiliser un protocole compatible avec les sécurités mises en place. Par ailleurs de nombreux enfants n'ont pas un accès permanent à Internet. Pour cette raison, Kolibri peut fonctionner en déconnecté. Enfin ce logiciel s'adresse aussi aux enfants handicapés. Son ergonomie doit donc être soignée. Pourtant l'originalité de l'association va bien au delà du simple aspect technique. La machine n'est qu'un intermédiaire. Unique au monde, notre recette à trois ingrédients (contenu, plate-forme de communication et accompagnement), transforme l’éducation. En posant des questions aux reporters et en rédigeant des réponses à leurs devinettes, les enfants deviennent des acteurs enthousiastes de la transmission du savoir. Saute-frontières avec les voyageurs, les jeunes malades apprennent sans difficulté, toutes disciplines confondues : lecture, écriture, histoire, géographie, musique, écologie, mathématiques... Pour ancrer les échanges dans le concret nos cyber-reporters viennent dans les hôpitaux pour rencontrer les enfants avant et après leurs voyages. Par ailleurs les stagiaires de « L'enfant @ l'hôpital » assurent une présence quotidienne au chevet des enfants qui se trouvent ainsi intégrés à la joyeuse communauté des « kolibristes ».
Impact: How does it Work

Exemple : Faites nous découvrir comment cette solution fait la différence en utilisant un ou plusieurs exemples concrets ; en incluant aussi ses activités principales.

Nos interventions reposent sur trois volets <ul> <li><strong>Une université interactive.</strong> Des explorateurs et des savants dialoguent en ligne avec les jeunes malades. Même du bout du monde, ils envoient reportages, photos, quizz et répondent aux questions des enfants. En 2010, les enfants ont suivi 15 expéditions et dialogué avec 5 savants.</li> <li><strong>Une plate-forme de communication.</strong> Pour accueillir les échanges entre les enfants et ces « personnes remarquables » l'association a développé un logiciel spécifique, <em>Kolibri</em>, à mi-chemin entre le blog et le forum. En mêlant médias visuels et sonores, cet outil permet aux cyber-reporters de créer des reportages dynamiques et attrayants.</li> <li><strong>Un accompagnement régulier et sur mesure.</strong> Chaque année, de très jeunes étudiants en service civil, issus des meilleures écoles comme Polytechnique rejoignent l'association (15 stagiaires en 2010). Ils rendent visite aux enfants, au chevet ou dans les classes, ils stimulent ces dialogues. Perçus comme des « grands frères » ils apportent une bouffée d'oxygène dans cet univers clos.</li> </ul> Par ailleurs, face à une demande explosive émanant des services psychiatriques, l'association a mis en place des ateliers d'écriture pour les jeunes anorexiques et d'informatique pour les jeunes adultes handicapés par la maladie mentale.
A propos de vous
Organisation:
L'enfant @ l'hôpital
A propos de vous
Prénom

Rémi

Nom

Coulon

Twitter
Profil sur Facebook
A propos de votre organisation
Nom

L'enfant @ l'hôpital

Téléphone

+33 (0)1 43 06 70 01

Adresse

86, rue Cambronne

Pays

, J75

Pays dans lesquels ce projet crée un impact social

, XX

Depuis combien de temps votre organisation opère-t-elle ?

Plus 5 années

Les informations que vous fournissez ici seront utilisées pour combler toutes les parties de votre profil qui ont été laissées en blanc, comme les intérêts,les informations sur l'organisation, et le site Web. Aucune information de contact sera rendu publique. S'il vous plaît décochez ici si vous ne voulez pas que cela se produise..

Innovation
A quel étape votre projet en est-il ?

En place depuis plus de 5 ans

Comment décririez-vous la population auprès de laquelle vous travaillez ? Parlez-nous, par exemple, de la situation économique, des structures politiques, des normes et des valeurs, de l'évolution démographique, de l'histoire ou des précédentes expériences d'engagement communautaire.

L'association s'adresse aux enfants hospitalisés. Elle travaille en étroite collaboration avec les équipes éducatives des hôpitaux (enseignants, éducateurs...). Les jeunes patients ont entre 6 et 20 ans. Leur niveau scolaire s'échelonne de l'école primaire au lycée. Ils souffrent de pathologies très diverses : cancers, leucémie, handicaps moteurs et/ou mentaux, maladies bénignes, dysfonctionnements rénaux, gastriques, neurologiques etc. L'association intervient aussi dans des classes de réinsertion pour les handicapés. La maladie touche également toutes les couches de la société. Pourtant nombre de ces enfants sont issus de milieux défavorisés (famille d'immigrés, gens du voyages,...). Dans ce contexte, les enseignants doivent sans cesse déployer des trésors de pédagogie pour assurer leur missions.
Depuis quelques années « L'enfant @ l'hôpital » est de plus en plus sollicité par les services de pédopsychiatrie. L’école ne convient plus à un nombre croissant d’enfants et d’adolescents. Par ailleurs, du fait de l’explosion de la cellule familiale, et de l’absence de famille élargie, la société manque de relais pour accompagner les jeunes atteints de handicaps psychiques et/ou mentaux plus ou moins lourds : phobies scolaires, désordres de l’alimentation - anorexie, boulimie - ou troubles du comportement - dyslexie, dysphasie, hyperactivité, autisme.

Racontez l'histoire du fondateur et ce qui l'a inspiré à démarrer ce projet

En 1985, le ministère de l'Éducation Nationale lançait en France le plan « Informatique pour tous » dont l'objectif était d'équiper les écoles en ordinateurs et former les enseignants. Ce plan excluait toutefois les enseignants dans les hôpitaux. Or, ils étaient les seuls à avoir compris les vertus pédagogiques multiples de la micro-informatique, qui pouvait permettre d’enseigner différemment à des jeunes en difficulté d’apprentissage. Pour palier cette lacune, Anne Dunoyer de Segonzac créa en 1986 « L'enfant @ l'hôpital ». Son but était d'équiper et former en informatique les enfants hospitalisés et leur environnement.

Avec l'arrivée d'Internet dans les années 90, l'association prend un nouveau tournant. La toile permet en effet d'ouvrir pour les enfants sur le monde. En partenariat avec une start-up, « L'enfant @ l'hôpital » béta-teste Kanari, une plate-forme de communication à mi-chemin entre le blog, la messagerie électronique et le forum. Elle y fait vivre une petite communauté savante composée de voyageurs, musiciens, architectes des bâtiments de France, scientifiques,... Parallèlement, elle met en place un accompagnement personnalisé des enfants assurés par des étudiants issus des universités et des grandes écoles. Pour s'adapter aux contraintes toujours plus strictes des hôpitaux, elle développe en 2004 son propre outil, Kolibri. En 2006, un nouveau module - Radio Kolibri – vient enrichir l'application en proposant des émissions en podcast.

L'enfant @ l'hôpital est maintenant présent dans une cinquantaines de services répartis dans toute la France.

Impact social
Décrivez les résultats positifs obtenus par votre projet ainsi que la façon dont ils sont mesurés.

Chaque année nous accompagnons 3000 enfants dans 50 services aux quatre coins de la France.
<ul>
<li>Dixit les enseignants, les visites de nos stagiaires sont de véritables bouffées d'oxygène. La présence des nouvelles technologies est facteur de cohésion. Souvent, médecins, infirmières, kinésithérapeutes partagent aussi les aventures autour du monde de nos voyageurs. Tout ceci crée un cercle convivial et bienveillant autour des jeunes patients.</li>
<li>La complicité entre les enfants et les cyber-reporters est un signe fort de réussite. Lors de leurs périples (tour du monde en train, traversée de l'Atlantique à la rame, route de la soie à vélo...) nos voyageurs traversent des moments difficiles. Fréquemment, ils nous avouent que c'est les encouragements des enfants qui leur ont donné la force de continuer. De retour en France, c'est une véritable fête qui les attend !</li>
<li>Pour profiter d'un regard extérieur, l'association a fait évaluer son fonctionnement par le cabinet Résonance. Christelle Sturtz, doctorante en sciences de l'éducation, termine actuellement une thèse sur nos méthodes.</li>
<li>« L'enfant @ l'hôpital » est sollicitée par de nouveaux hôpitaux. Notre action est particulièrement appréciée dans les services de pédopsychiatrie. L'ordinateur est alors un médiateur et nos activités s'intègrent complètement dans la thérapie proposée par les médecins.</li>

Combien de personnes ont été touchées par votre projet ?

Plus de 10,000

Combien de personnes pourraient être touchées par votre projet au cours des trois prochaines années ?

Plus de 10,000

Les projets gagnants possèdent un programme solide indiquant leurs prévisions de croissance. Identifiez l’objectif à atteindre au bout de six mois pour accroître vos résultats.

Actuellement « L'enfant @ l'hôpital » termine le développement d'une deuxième version de Kolibri. Sa mise en place dans les hôpitaux est un de nos défis majeurs.

Tâche 1

Engager la rentrée 2011 (accueil des nouveaux stagiaires, organisation de l'équipe,...)

Tâche 2

Déployer Kolibri 2 (mise à jour des serveurs, migration des données de Kolibri 1 vers Kolibri 2, installation du logiciel dans les hôpitaux...)

Tâche 3

Former les utilisateurs (enfants, enseignants, éducateurs...) à ce nouvel outil

Identifiez l’objectif à atteindre au bout de 12 mois.

Sollicitée par d'autres hôpitaux, « L'enfant @ l'hôpital » va poursuivre sa mission auprès des enfants hospitalisés et ouvrir de nouveaux ateliers.

Tâche 1

Mettre en place et pérenniser de nouveaux ateliers (Centres de rééducation fonctionnelle à Hyères et à Nice, Services de pédopsychiatrie à Toulouse, Nancy, Lille, Rennes, Nice, Marseille et Mulhouse)

Tâche 2

Engager le développement de nouveaux modules pour Kolibri 2 (visioconférence avec les voyageurs, reconnaissance vocale pour les handicapés...)

Tâche 3

Mettre notre savoir-faire à la disposition de nouveaux publics (handicaps lourds, enfants défavorisés...)

Quelle va être l'évolution de votre projet lors des trois prochaines années ?

Les technologies de l'information sont en mutation permanente. Pour retirer le meilleur d'Internet, notre action doit évoluer. L'association va mener une veille active. Grâce à des extensions, elle va intégrer dans Kolibri les dernières évolutions du web. Ces travaux permettront aussi d'aborder des enfants souffrant de pathologie plus lourdes (aveugles, autistes, grands handicapés)

Depuis 2005, « L'enfant @ l'hôpital » fait donc face à une demande croissante des services psychiatriques accueillant des enfants qui ne devraient pas s’y trouver. C'est ce qui la pousse à transmettre maintenant son expérience à différents organismes qui accueillent d’autres jeunes dont la scolarité est chahutée : élèves des quartiers isolés, jeunes détenus, enfants du voyage, bateliers...

Viabilité
Quels sont les obstacles qui pourraient entraver la réussite de votre projet et comment comptez-vous les surmonter ?

Les difficultés que nous rencontrons sont essentiellement liées au fonctionnement des hôpitaux. Chaque centre de soins est unique. Pathologie, organisation des équipes médicales et pédagogiques, administration, contraintes techniques. Il n'y a pas de d'établissement modèle. L'association travaille donc sur mesure. Nos stagiaires font preuve à cet égard d'une capacité d'adaptation et de créativité remarquable.

Bien que l'association « L'enfant @ l'hôpital » n'intervienne qu'à la demande, elle est toujours à la merci d'équipes hospitalières déloyales qui souhaitent seulement consommer. Par exemple, elles n'accueillent pas nos volontaires qui font chaque jour une longue route pour venir au chevet des jeunes handicapés ou dans les classes des hôpitaux. En outre, les rivalités au sein des hôpitaux peuvent parfois être très vives. Pour éviter les désagréments, l'association passe systématiquement convention avec les établissements dans lesquels elle intervient.

Quels sont vos différents partenariats ?

Depuis 25 ans, nos partenaires financiers sont essentiellement des entreprises privées, qui pour moitié, viennent vers l'association, et pour moitié sont sollicités au travers de dossiers d'appels à projets. L'association bénéficie aussi de dons de matériels (ordinateurs portables en particulier) et de mécénat de compétence.

Expliquez vos choix.

« L'enfant @ l'hôpital » intervient toujours gratuitement dans les hôpitaux. Que ce soit l'équipement matériel, l'abonnement à Kolibri ou l'accompagnement par nos stagiaires, tous ces services sont intégralement pris en charge par l'association. Les familles des enfants hospitalisés ont en effet d'autres soucis en tête. Quant aux hôpitaux, leurs budgets leur permet souvent juste de couvrir les dépenses strictement médicales.

A travers les partenariats dont elle bénéficie, « L'enfant @ l'hôpital » souhaite aussi impliquer les entreprises et collectivités locales dans une démarche solidaire. Ces projets jouent un rôle fédérateurs pour les salariés qui, comme chez Abott ou Phillips, se mobilisent lors d'actions menées en faveur de l'association.

Comment pensez-vous pouvoir consolider votre projet au cours des trois prochaines années ?

Nous portons une attention toute particulière à la richesse de notre équipe.

Pour assurer sa pérennité, « L'enfant @ l'hôpital » vient de recruter une troisième salariée. Sa mission sera d'encadrer les stagiaires, participer à la vie quotidienne de l'association et engager de nouveaux partenariats. Par ailleurs, l'équipe de stagiaires, qui change deux fois par an, apporte en permanence un vent de fraîcheur et un regard neuf. Les anciens stagiaires restent souvent en contact avec l'association. Ils forment leurs successeurs et partagent leurs compétences variées. L'association développe plusieurs relais de bénévoles qui interviennent sur le terrain comme en Bretagne ou dans la région Rhône-Alpes. Dans les hôpitaux enseignants et éducateurs sont formés afin de pouvoir aussi utiliser Kolibri de façon autonome.

Pour faire évoluer Kolibri, nous souhaitons fédérer une équipe de développeurs sur le modèle des projets open-source. Ainsi nous pourront maintenir au goût du jour notre plate-forme.

Enjeux
Quels problèmes liés à la santé et au bien-être votre projet tente-t-il de résoudre ?
Veuillez sélectionner trois réponses par ordre d'importance (notées de 1 à 3 par ordre de pertinence).

PRIMAIRE

Autre (veuillez spécifier)

SECONDAIRE

Autre (veuillez spécifier)

TERTIAIRE

Autre (veuillez spécifier)

Veuillez décrire la façon dont votre projet s'attaque spécifiquement aux problèmes cités ci-dessus.

L'objectif de l'association « L'enfant @ l'hôpital » n'est pas de pallier un manque de soins ou de prévention. Elle essaie de redonner le sourire aux enfants, de transformer les moments d'isolement en opportunités d'apprentissage et de découverte. Quant le moral est là, la guérison est plus facile.
Pour cela elle vient en aide aux enseignants à l'hôpital qui sont terriblement démunis et manquent considérablement de moyens. Elle équipe, forme et accompagne les enfants et leur environnement en informatique. Privilégiant la qualité à la quantité, « L'enfant @ l'hôpital » intervient à la demande des hôpitaux et sur mesure. Le type et le nombre d'ordinateurs (postes fixes ou portables), la fréquence de nos visites sont adaptés au cas par cas.

De quelle façon faites-vous croître l'impact de votre organisation ou de votre projet ?
Veuillez sélectionner trois moyens potentiels par ordre d'importance (notés de 1 à 3 par ordre de pertinence).

PRIMAIRE

SECONDAIRE

Adaptation du projet à d'autres secteurs ou pour d'autres besoins en termes de développement

TERTIAIRE

Exploitation des nouvelles technologies

Veuillez indiquer les activités actuellement en place ou devant être mises en place dans un futur proche pour stimuler votre croissance.

Outre les nouveaux services pédiatriques que nous allons accompagner à partir de l'an prochain, « L'enfant @ l'hôpital » initie des partenariats avec d'autres associations œuvrants pour la scolarisation d'enfants et de jeunes en difficulté. En effet les méthodes que nous avons mises au point s'adaptent parfaitement à d'autres situations. L'association effectue un transfert de compétences vers d'autres organismes (association « Seuil » pour les jeunes détenus, les Lassaliens pour les enfants du voyages, etc)
Nous partageons nos expériences, découvrons de nouveaux outils, mettons en place de nouvelles fonctionnalités pour Kolibri... Tout cette activité est « réinvestie » dans les hôpitaux et profite aux enfants malades.

Êtes-vous en collaboration avec : (plusieurs réponses possibles)

un fournisseur de technologie, une ONG/organisation à but non lucratif, une entreprise à but lucratif, une université.

Si oui, dans quelle mesure ces partenariats ont-ils contribué à la réussite de votre projet ?

« L'enfant @ l'hôpital » bénéficie de plusieurs partenariats. En voici deux exemples actuels.

Chaque année, 5 stagiaires de l’École Polytechnique, en service civil pour 7 mois rejoignent l’association. Ils prennent le train chaque jour dans toute la France pour se rendre au chevet des enfants malades, en particulier dans des établissements très isolés.

Créé en 2006, D2-SI, cabinet de conseil en nouvelles technologies, propose un nouveau modèle d’entreprise responsable A hauteur de 100 jours/an en 2008/2009, elle met à disposition de l'association la compétence technique de ses ingénieurs pour faciliter de gestion de notre parc informatique. Le temps libéré par ces nouveaux outils permet à nos stagiaires de se concentrer sur l'accompagnement des enfants.