Bouillie Enrichie pour Prisonnier Tuberculeux

Félicitations ! Cette candidature vient d'être annoncée comme étant finaliste.

Bouillie Enrichie pour Prisonnier Tuberculeux

Lomé, TogoLomé, Togo
Année de fondation:
2006
Type d'organisation: 
le secteur de la société civile
Phase du projet:
Croissance
Sommaire du Projet
Lancement Important

Bref récapitulatif : Aidez-nous à présenter cette solution ! Fournissez une explication en seulement 3 ou 4 phrases.

L’amélioration de la santé des prisonniers, le combat contre leur récidive et pour leur réinsertion ont amené notre structure à initier un projet d’agriculture intégré à la prison civile.
Nous fournissons quotidiennement nutriments et fortifiants aux prisonniers tuberculeux maigris à travers une formule de bouillie enrichie faite de céréales et oligo éléments. Nous accompagnons des groupements paysans en semence, suivi et entretien des champs. A la récolte, nous achetons les surplus après qu’ils aient prélevé ce qui suffirait pour leur propre consommation

About Project

Problème : Quel problème ce projet essaie-t-il d'adresser ?

Les populations carcérales souffrant de la tuberculose sont mises en quarantaine pour éviter la contamination. Là, elles sont soumises à un traitement gratuit grâce à des médicaments agressifs aux effets indésirables s’ils sont pris à jeun. Le régime alimentaire des prisonniers est pauvre et la ration quotidienne officielle s’apprête tardivement ce qui n’arrange pas les tuberculeux mis sous cure mais obligé de prendre les produits le matin. Cette situation provoque l’amaigrissement des malades avec une perte drastique de poids. La perte du contact familial crée des troubles psychologiques qui aggravent leur état de santé. Malgré cette situation, le phénomène de récidive est fréquent.

Solution: Quelle est la solution proposée? S.v.p soyez précis!

Pour combattre l’amaigrissement chez les prisonniers tuberculeux, ATPOAD a mis au point avec l’aide d’un nutritionniste une formule de bouillie enrichie devant servir de petit déjeuné uniquement aux tuberculeux. Cette bouillie matinale permet aux malades de faire la cure dans les normes. L’initiative consiste à introduire des nutriments complémentaires dans la ration des patients. Composée à partir de plusieurs céréales (maïs, riz, mil, sorgho, soja, fonio, haricot, arachide et du moringa ainsi que des fretins), cette bouillie enrichie améliore la santé des tuberculeux avec un regain de poids. Les agents de contrôle et de suivi ATPOAD réalisent une levée de poids chaque semaine ce qui permet d’enregistrer l’évolution des poids partant l’amélioration de la santé des malades. A cet effet, ATPOAD achète les ingrédients très chers sur le marché. Cependant des groupements paysans encadrés par notre structure sont à la recherche d’un marché sûr pour écouler leur produit. D’où l’initiative d’un projet agricole intégré à la prison. En effet, nous fournissons des semences et l’appui en travaux d’entretient aux paysans. A la récolte, nous achetons les surplus après qu’ils aient prélevé ce qui servirait à la consommation. Cette stratégie nous permet d’identifier les prisonniers jeunes candidats à la réinsertion professionnelle à travers des travaux de l’artisanat et d’agriculture. ATPOAD faisait la promotion de l’artisanat en créant des réseaux d’achat des objets fabriqués par les prisonniers.
Impact: How does it Work

Exemple : Faites nous découvrir comment cette solution fait la différence en utilisant un ou plusieurs exemples concrets ; en incluant aussi ses activités principales.

En 2011, l’effectif de la population carcérale de la prison civile de Lomé était environ 2000. Parmi ce nombre, le test de dépistage a identifiée 17 prisonniers tuberculeux. L’âge était compris entre 20 et 61 ans et les poids entre 31kg et 67 kg marqués par un amaigrissement sévère avec une perte drastique de poids. Tous ont quotidiennement bénéficié d’1litre de bouillie enrichie. Sur les 13, deux sont décédé au cours de l’année. Le premier admis en Février avec 48 kg meurt en Mai avec 67kg. Tout le reste a survécu avec un regain de poids compris entre 3kg et 9kg. Une ménagère a été engagée pour préparer et servir la bouillie enrichie à chaque patient. La formule de cette bouillie a été mise au point par un médecin nutritionniste Dr BASSOKA. Au départ, nous achetions les ingrédients très chers sur le marché. Pendant ce temps très cher sur le marché. Pendant ce temps les groupements paysans que nous appuyons était à la recherche d’un marché sur pour écouler leur produit. Ainsi, lors d’une animation rurale l’idée d’un projet agricole intégré à la prison est née. Il s’agissait donc pour nous de fournir des semences aux groupements et de les suivre dans les travaux d’entretient. A la récolte, les surplus nous sont vendus après que les agriculteurs aient prélevé ce qui pourrait servir à leur consommation. Deux prisonniers libérés sont regagnés dans ce projet alors que 5 autres jeunes libérés se sont installés pour leur propres compte en tresse de sacs , d’éventaillier, de bijoux et beaucoup d’autres objets d’art tels bracelets, bagues, colliers etc.

Impact : Quel est l'impact actuel de ce travail ? Décrivez aussi l'impact désiré dans le futur.

L’amélioration de la santé des prisonniers tuberculeux caractérisés par un regain de poids et d’énergie chez presque tous les patients ont été des effets directs de nos actions. La réduction du taux de décès au sein des prisons constitue également une retombée de nos activités. La joie et le sourire reviennent sur les visages des fronts qui tressaillent encore après s’être déshydratés il y a avait quelques semaines. Le renouement avec la force et la vitalité nourrit l’espoir d’une vie future meilleur chez ces prisonniers. Les jeunes prisonniers adhérés à notre idée ont trouvé leur compte dans les travaux d’artisanat. En effet, au cours de l’année 2011, 5 personnes libérées se sont intéressé à l’artisanat, le métier qu’ils ont appris lors de leur séjour carcéral. Ces personnes sont désormais capables de subvenir à leurs propres besoins. Ainsi le travail les a libéré et éloigné du vice. Ce qui fait qu’ils ne sont plus candidats à la récidive. Les groupements paysans quant à eux ont un marché sur pour écouler leurs produits. En effet grâce au partenariat d’ATPOAD leurs récoltes sont achetées sur place ce qui leur fait économiser le cout du transport pour le marché. En tout six sacs de 100kg de maïs, 2sacs de 100kg d’haricot, 2sacs de 100kg d’arachide ont été payés aux groupements au cours de l’année 2011, 1898 prisonniers ont aussi bénéficiés des savons préparés par les groupements féminins de Kolo avec l’appui d’ATPOAD. Au regard des résultats, nous nous proposons d’étendre nos actions de manière progressive aux dix autres prisons du pays. . Nous pensons que notre solution fait la différence en ce sens qu’au paravent, le public avait une idée totalement négative des prisonniers. Ce sont des gens sans confiance considérés comme des hommes à craindre inutiles et sans espoir. Ne pas les approcher évite le déshonneur C’est pour cette raison d’ailleurs qu’ils sont abandonnés par leur famille. Alors, notre projet fait démontrer que le prisonnier est un homme qui a droit à la santé et à la nourriture comme tout le monde. Il peut toujours être utile à la nation s’il a pu subir une reconversion de mentalité.
Viabilité

Plan de viabilité financière : Quel est le plan de cette solution qui permet un financement durable à cette initiative ?

Pour assurer la viabilité financière nous nous proposons d’installer des représentants ou points focaux au niveau de chaque prison. Il s’agira de médecins, de ménagère pour la prise en charge nutritionnelle et médicale. Les groupements interviendront dans le cadre du projet d’agriculture intégré à la prison. Le plan prendra en compte les salaires des médecins de leurs assistants et des ménagères recrutés, leur transport, déplacement et communication. Les plateaux techniques, les médicaments et le matériel seront fournis par la Direction d’ATPOAD qui organisera des visites mensuelles de control et suivi. Les consultations et soins médicaux se font à fréquence hebdomadaire, tandis que le service de bouillie enrichie aux prisonniers tuberculeux sera quotidien. Des actions de plaidoyer et de lobbying à l’endroit des communautés et des provinces permettraient d’abord de : - Adhérer massivement à l’approche - s’adonner à la production agricole, sources de richesses

Marché : Qui d'autre adresse les problèmes mentionnés ici ? Comment ce projet diffère-t-il de ces approches ?

En matière de prise en charge médicale deux structures sont intervenues une fois au moins à travers une campagne de 3 à 5 jours dans la prison de Lomé. Il s’agit de l’UCJG et de la Fondation EYADEMA, le premier lors de la journée du détenu 2013 et le second en juillet 2012. Ces actions diffère des notre par leur caractère sporadique ou occasionnel. En ce qui concerne la réinsertion professionnel FRATERNITE DES PRISONS, une association chrétienne de l’Eglise des Assemblées de Dieu a construit au sein de la prison de Lomé un centre de formation et d’accueil des jeunes désireux pour apprendre un métier. Ce sont ces jeunes que nous appuyons en matériel et en marketing pour l’écoulement de leurs produits.
Equipe

Histoire de votre fondation

Le début de nos activités en milieu carcéral remonte en 1994. En effet le fondateur est un expatrie missionnaires Allemand venu au Togo en 1979 pour l’enseignement de la musique au collège protestant de Lomé. Dès lors, il prit pitié de la situation des élèves déshérités qu’il entreprit à assister sur le plan scolaire. Il fit venir chez lui pour encadrement d’un élève démuni puis 2 puis 3. Il a agi ainsi de façon altruiste, spontanée et informelle. Les enfants qui sont contents du miel que Dieu leur a donné, commencèrent par faire venir leurs frères et amis au domicile du fondateur pour partager le foin. Envahi par le flot de garçons en quête de parrainage, il était gêné par le manque de local pour héberger les enfants. PRILOP a préférée les appuyer étant chez leurs propre parents ou tuteurs. D’où l’idée de parrainage des orphelins et enfants démunis au sein de la structure d’ATPOAD. Pour ce qui est des actions en milieu carcéral, l’arrivée d’un groupe de missionnaires protestants allemands au Togo en 1994 an a marqué le point de départ. En effet, venu à Lomé dans le cadre des droits de l’homme, ces visiteurs devaient se rendre à la prison civile de Lomé où l’action de la société civile était presque inexistante. PRILOP alors enseignant au collège protestant était choisi pour accompagner ses compatriotes à la prison civile de Lomé. Les malades étaient nombreux, beaucoup avait le corps couvert de plaies grandement ouvertes dû à la bastonnade, d’autres brûlés par l’acide, d’autres encore des abcès, la gale etc. Après le départ des missionnaires PRILOP retournait d’abord au cabanon à la prison muni d’une caisse à pharmacie pour traiter ceux qui sont gravement malades. Au départ, il se limitait au pansement des plaies et au traitement de petits maux tels que les céphalées. Mais le nombre important de malades et les complications des cas souvent rencontrés l’ont amené à recruter un médecin et de se constituer en une structure légale. D’où la reconnaissance officielle d’ATPOAD.. Il a fait libérer un jeune après avoir pris contact avec son juge à Kpalimé.
A propos de vous
Organisation:
Association Togolaise Pour le Parrainage des Orphelins et l’Assistance aux Déshérités.
A propos de vous
Prénom

Gerhard

Nom

PRILOP

A propos de votre organisation
Nom

Association Togolaise Pour le Parrainage des Orphelins et l’Assistance aux Déshérités.

Pays

, Lomé

Pays dans lesquels ce projet crée un impact social

, Lomé

Votre organisation a-t-elle reçu des récompenses ou des prix ? Si oui, indiquez-nous lesquels.

Non

Nutriments Pour Tous
Où allez-vous assurer la disponibilité des nutriments?

Aliments très nourrissants.

Si vous aviez eu une plus grande capacité, quelle fonction supplémentaire aimeriez-vous que votre solution englobe- soit par le biais d’une croissance, d’un partenariat ou à travers des échanges.

Aliments très nourrissants, Le bien-être et la vitalité des humains.

Comment précisément cette capacité supplémentaire vous aiderait à améliorer la qualité, l'efficacité ou la viabilité de votre produit ou service?

Cette capacité supplémentaire nous permettrait d’améliorer la santé des prisonniers. Pour celà, dès que les nutriments seraient disponibles, en qualité, nous substituerons le service de bouillie par celui de nutriments en farine emballés dans des sachets. Car en réalité les nutriments devaient être consommés au moins trois fois par jour. Mais l’absence de moyen de conservation de la bouillie a fait que nous étions limités au service matinal uniquement. La méthode des sachets de farine leur garantirait 3prises de nutriment par jour. Ainsi les prisonniers pourraient faire des prévisions pour une durée donnée :d’un mois. Cela économiserait le coût élevé du transport quotidien des ménagères à la prison. Pour que les bénéficiaires aient de l’eau chaude pour apprêter leurs nutriments à temps, il sera nécessaire de mettre un réchaud à leur disposition.