Bouger les neurones

Cette candidature a bien été soumise.

Bouger les neurones

Saint-Martin, CanadaSaint-Martin, Canada
Année de fondation:
2014
Type d'organisation: 
Gouvernement
Phase du projet:
Start-Up
Budget: 
$10,000 - $50,000
Sommaire du Projet
Lancement Important

Bref récapitulatif : Aidez-nous à présenter cette solution ! Fournissez une explication en seulement 3 ou 4 phrases.

Bouger les neurones représente une série de mesures sportives ayant pour but de prédisposer les élèves en trouble de comportement de notre école à l'apprentissage.

Tous les matins, avant les cours, ces élèves sont amenés au gymnase ou à la salle d'entraînement afin qu'ils se dépensent physiquement sous la direction d'un coach sportif.

Le but recherché est de les prédisposer à l'apprentissage, étant donné que ces élèves ont des problèmes de comportement.

En bougeant, ils libéreront leurs énergies et oxygéneront leur cerveau... pour des neurones actives!

Qu'adviendrait-il si... - inspiration : Écrivez une phrase qui décrit la façon dont votre projet ose demander, "Qu'adviendrait-il si...?"

on libérait les jeunes neurones... par le conditionnement physique?
About Project

Problème : Quel problème ce projet essaie-t-il d'adresser ?

Les élèves en trouble de comportement on de la difficulté à se concentrer sur la tâche lorsqu'ils arrivent en classe le matin. Ils ont de l'énergie à dépenser et, dans un contexte de classe, il est difficile pour eux de bien se disposer à apprendre.

Solution: Quelle est la solution proposée? S.v.p soyez précis!

Donner du temps à un coach pour diriger l'entraînement matinal de ces élèves, afin de disposer leur cerveau à l'apprentissage. Pour faire cela, il faut restructurer les horaires des intervenants et procéder à une amélioration des infrastructures sportives (salle d'entraînement et gymnase). Une fois engagés dans une routine sportive du matin, les élèves en trouble de comportement apprendront mieux, vivront des succès à la fois scolaires et personnels et auront une meilleure estime d'eux-mêmes.
Impact: How does it Work

Exemple : Faites nous découvrir comment cette solution fait la différence en utilisant un ou plusieurs exemples concrets ; en incluant aussi ses activités principales.

Nous avons expérimenté l'exercice physique le matin avec un groupe-cible d'élèves et les résultats ont été... incroyables. Nous avons d'abord établi la situation des élèves avec leurs intervenants (enseignants, éducateurs, direction d'école) lors de rencontres d'échanges. Ensuite, nous avons enclenché le processus d'exercice physique du matin pendant quelques semaines. Les résultats ont été impressionnants: calme, attitude de travail et motivation sont des effets remarqués par les intervenants.

Impact : Quel est l'impact actuel de ce travail ? Décrivez aussi l'impact désiré dans le futur.

Nous avons pu évaluer les effets de manière quantifiée mais aussi de manière qualifiée! En fait, les observations des intervenants sont sans équivoque: le succès est apporté par l'exercice!

Les stratégies de diffusion: Aller de l'avant, quelles sont les principales stratégies pour un impact d'échelle?

Nous voulons ouvrir l'accès à plus d'élèves au programme «Bouger les neurones». Nous avons besoin de coachs supplémentaires le matin et de plus matériel pour la salle de musculation. Ainsi, nous pourrons faire vivre ces succès à plus d'élèves.
Viabilité

Plan de viabilité financière : Quel est le plan de cette solution qui permet un financement durable à cette initiative ?

Nous tentons d'obtenir des budgets au niveau de l'école, de la fondation de notre polyvalente et par changemakers. Ainsi, à l'aide de ces trois niveaux d'intervention, nous pensons assurer la viabilité financière du projet. De plus, il est prévu que les coûts reliés baissent suite à l'investissement dans les infrastructures pour se concentrer sur les intervenants directement avec le temps.

Marché : Qui d'autre adresse les problèmes mentionnés ici ? Comment ce projet diffère-t-il de ces approches ?

«École en forme et en santé» est un programme gouvernemental qui valorise le sport à l'école, de manière générale. De plus, une sensibilisation sociale importante provenant du gouvernement valorise l'activité physique au sein de la société. «Bouger les neurones», de son côté, vise les élèves en trouble de comportement et en hyperactivité. Il s'attaque spécifiquement à cette clientèle réputée comme étant moins active au niveau du sport. De plus, Le projet innove en transformant les pratiques éducatives la grille-horaire des intervenants. C'est l'école de demain.
Equipe

Histoire de votre fondation

Monsieur Scott MacDougall, un ancien athlète de haut niveau, a travaillé sur le projet et a initié les expérimentations avec les premiers élèves. Très expérimenté documenté en matière de sports, cet enseignant en anglais a voulu mettre en pratique les résultats de nombreuses recherches en lien avec l'exercice et les succès scolaires. Peu à peu, les résultats prouvent ses théories!

Équipe

L'équipe de M. Scott MacDougall s'est rapidement agrandie. En fait, d'autres passionnés de l'effort physique ont entrepris le programme «Bouger les neurones». Madame Maryse Poirier, une enseignante passionnée de ski de fond a créé des liens avec les filles voulant s'entraîner différemmment. Madame Manon Dulac, enseignante en sciences a développé le côté danse aérobique avec la clientèle féminine des troubles de comportement.