Le jeu pour tous

Cette candidature a bien été soumise.

Le jeu pour tous: Des ludothèques pour les plus démunis

El Alto, Potosi, BolivieLa Rochelle, France
Année de fondation:
1996
Type d'organisation: 
le secteur de la société civile
Phase du projet:
Développée à grande échelle
Budget: 
$50,000 - $100,000
Sommaire du Projet
Lancement Important

Bref récapitulatif : Aidez-nous à présenter cette solution ! Fournissez une explication en seulement 3 ou 4 phrases.

S’amuser, se faire des amis, respecter les autres, les jeux et leurs règles, s’entraider, partager, choisir et ranger soi-même les jeux, être responsable du jeu qu’on emprunte, jouer seul, en groupe ou avec ses parents… La ludothèque, une vraie école de vie pour tous !

Qu'adviendrait-il si... - inspiration : Écrivez une phrase qui décrit la façon dont votre projet ose demander, "Qu'adviendrait-il si...?"

Le jeu n'est point un amusement d'homme riche, il est la ressource d'un désoeuvré.
About Project

Problème : Quel problème ce projet essaie-t-il d'adresser ?

Pour les enfants qui vivent dans les quartiers pauvres des pays en développement, l'accès au jeu est difficile car les jeux sont trop chers, les écoles n'en ont pas beaucoup, leurs parents n'ont pas eu l'habitude de jouer, les logements sont exigus, les espaces collectifs de jeu sont peu nombreux et les conditions de sécurité n'incitent pas leurs parents à les laisser sortir, surtout dans des pays touchés par la guerre.

Solution: Quelle est la solution proposée? S.v.p soyez précis!

Les ludothèques de C.I.E.LO répondent à ces problèmes car elles sont situées au coeur des quartiers défavorisés dans des bâtiments prêtés par des organismes connus de la population (associations, paroisses, comités de quartiers...), le prix d'entrée symbolique demandé à chaque joueur est défini par la population elle-même, comme les horaires d'ouverture. Les 200 jeux qu'on y trouve en moyenne sont en accès libre et ont été soigneusement choisis pour leur intérêt éducatif. Ces "bibliothèques de jeux" sont gérées par des habitants du quartier formés et rémunérés comme ludothécaire (65% de femmes) pour créer des emplois et offrir aux familles un encadrement professionnel, de la part d'une personne d'une même couche sociale qu'elles-mêmes.
Impact: How does it Work

Exemple : Faites nous découvrir comment cette solution fait la différence en utilisant un ou plusieurs exemples concrets ; en incluant aussi ses activités principales.

« Ces ludothèques devraient être généralisées par les autorités locales et nationales. Du fait de la situation économique, les enfants de nos quartiers qui n’ont bien souvent même pas de quoi manger en ont besoin pour leur bien-être » Eduardo Quispe, président du comité de quartier Villa Exaltación à El Alto « Pour moi, la ludothèque est une bonne chose parce qu’elle offre à nos enfants beaucoup de jeux que nous ne pouvons pas leur acheter. C’est pour tous les âges et ils ne vont pas perdre leur temps et gaspiller leur argent dans les jeux vidéo, tout en se développant de façon saine. J’espère qu’elle continuera longtemps et la ludothécaire aussi car elle est très aimable avec les enfants » Alberto López, père de famille

Impact : Quel est l'impact actuel de ce travail ? Décrivez aussi l'impact désiré dans le futur.

62 ludothèques créées depuis 1996 dans 43 villes de 16 pays en développement (Amérique du Sud, Afrique, Proche-Orient). 58 307 bénéficiaires à ce jour (65% a moins de 12 ans). Les 3 ludothèques de Bolivie (El Alto, Potosí) sont les mieux fréquentées (8 457 bénéficiaires à elles 3). Ces ludothèques favorisent le lien social et familial, renforcent les connaissances des joueurs et rendent possible la consolidation de valeurs positives grâce à une utilisation des jeux qui met l’accent sur le respect d’autrui, le partage, l’entraide, l’autonomie, le sens de la responsabilité... « Avant, les enfants qui vivent ici ne se parlaient pas et s’ils le faisaient, c’était pour se bagarrer. Maintenant, on sent plus de fraternité. Dehors, ils sont voisins. A la ludothèque, ils sont frères parce qu’ici on fait tous partie de la même famille ». Luis Torres, ludothécaire en Colombie

Les stratégies de diffusion: Aller de l'avant, quelles sont les principales stratégies pour un impact d'échelle?

Sous réserve de l’obtention des fonds, C.I.E.LO souhaite étendre son réseau de ludothèques à d’autres régions du monde, comme l’Asie, puisque le concept qui a été développé est adaptable à n’importe quel pays en développement. Elle souhaite aussi renforcer ses actions qui assurent aux ludothèques une réelle autonomie et pérennité en prenant exemple sur celles déjà expérimentées depuis 1996 dans de nombreux pays (voir paragraphe viabilité)
Viabilité

Plan de viabilité financière : Quel est le plan de cette solution qui permet un financement durable à cette initiative ?

Une ludothèque est créée et fonctionne pendant 3 ans avec moins de 10 000 €. Une fois ces fonds épuisés, le prix d’entrée (moyenne de 4 centimes d’€/jour/personne) et des formules alternatives apportent chaque mois les 100 € nécessaires à son fonctionnement (salaire du ludothécaire, renouvellement des jeux) : malles de jeux louées à des institutions locales, élevage d'animaux ou maraichage, jumelages avec des ludothèques françaises...

Marché : Qui d'autre adresse les problèmes mentionnés ici ? Comment ce projet diffère-t-il de ces approches ?

Beaucoup de pays industrialisés possède des ludothèques (1 500 en France). Mais ce concept est très rare ailleurs, il ne s’applique jamais aux quartiers défavorisés et leurs ludothécaires ne sont jamais issus des quartiers pauvres àlors que C.I.E.LO leur donne une vraie opportunité d’emploi et de reconnaissance. Les bénéficiaires des ludothèques européennes ne décident pas non plus du prix d’entrée, ni des horaires. Enfin, les ludothécaires boliviennes sont les seules au monde à avoir crée avec C.I.E.LO l’Association des Ludothèques de Bolivie (ALBO), laquelle gère désormais les ludothèques.
Equipe

Histoire de votre fondation

Après une formation et 10 ans passés à diriger des projets de développement au sein d’ONG et de l’ONU, la création de C.I.E.LO par Patrick BERNARD et Peter SZERB a vite débouché sur la mise en place, en 1996, de la 1ère ludothèque au Chili, après une visite réalisée à la ludothèque française de La Rochelle. Le concept s’est ensuite étendu à la Colombie, la Bolivie, l'Equateur et le Pérou. Une fois celui-ci approfondi et consolidé (ce qui a permis aux ludothèques de C.I.E.LO d’être classées en 2005 comme l’une des 50 expériences sociales les plus innovantes par la Commission Economique pour l'Amérique Latine de l’ONU), des ludothèques ont progressivement vu le jour dans 7 pays d’Afrique francophone et au Proche-Orient (Palestine, Liban).

Équipe

Patrick BERNARD, directeur et cofondateur de C.I.E.LO, initiateur des ludothèques, agent de développement international depuis 30 ans Le Conseil d’Administration de C.I.E.LO (7 membres dont le cofondateur de C.I.E.LO, la directrice de la ludothèque de Bordeaux et l’ancienne présidente de l’Association des Ludothèques Françaises) 20 ludothécaires employés à temps partiel dans 17 villes 12 partenaires locaux cogestionnaires des ludothèques