Les résidents des Territoires du Nord-Ouest font équipe pour la Marche vers Tuk

Les résidents des Territoires du Nord-Ouest font équipe pour la Marche vers Tuk

Portrait de Kristie Wang

La Marche vers Tuk fait appel à l'esprit d'équipe et à la fierté de la communauté pour inciter les résidents des Territoires du Nord-Ouest à sortir et à être actifs malgré l'hiver

« Le maintien de la motivation constitue l'un des principaux obstacles à un mode de vie sain dans les Territoires du Nord-Ouest, notamment en hiver », explique Sheena Tremblay, coordinatrice des Communautés actives de la Northwest Territories (NWT) Recreation and Parks Association.

L'absence de lumière durant le jour en hiver peut entraîner des troubles affectifs saisonniers qui ébranlent la motivation. En raison du temps qu'il fait en hiver, de nombreux habitants restent chez eux au lieu de sortir et d'être actifs.

Mais NWT Recreation and Parks les aide à s'enthousiasmer pour un mode de vie actif en leur donnant une bonne raison de bouger de janvier à mars. Le défi de marche vers Tuk « encourage les gens à former des équipes et à marcher ensemble le long de la rivière Mackenzie, de Fort Providence à Tuktoyaktuk. Collectivement, les équipes tentent de parcourir à pied un total de 1 658 km, entre janvier et mars », explique l'organisme.

Les problèmes de santé liés à un manque d'activité physique sont particulièrement importants dans les Territoires du Nord-Ouest. NWT Recreation and Parks rappelle que : « selon le Rapport sur l’état de santé de la population des TNO de 2011, 63 % des résidents des Territoires du Nord-Ouest sont en surpoids ou obèses, contre 51 % chez le reste des Canadiens. »

« Les résidents de petites localités des Territoires du Nord-Ouest peuvent être plus sensibles aux maladies transmissibles, aux maladies mentales et aux disparités socioéconomiques. À l'heure actuelle, seulement 41 % de la population des Territoires du Nord-Ouest fait suffisamment d’activité physique pour maintenir ou améliorer sa santé, contre 53 % dans le reste de la population canadienne. »

La bonne nouvelle, c'est que les participants au défi de marche vers Tuk s'attaquent de pied ferme à ce problème. En 2014, plus de 1 600 personnes de 17 communautés des Territoires du Nord-Ouest (soit 4 % de la population des Territoires du Nord-Ouest et la moitié de ses communautés) ont pris part au défi.

« La Marche vers Tuk permet de motiver les personnes des communautés isolées à être actives en formant une équipe avec des amis et en essayant, ensemble, d'atteindre l'objectif : parvenir à Tuktoyaktuk », explique Mme Tremblay.

Misant sur la puissance de motivation de l'esprit d'équipe, la fierté de la communauté et un objectif concret, la Marche vers Tuk a permis aux participants d’intégrer l’activité physique à leur mode de vie et de réduire leur niveau de stress. L'autre élément motivant de cette marche est qu'elle passe par certains des plus beaux paysages du pays.

« La Marche vers Tuk met en valeur la rivière Mackenzie, les collectivités qui vivent le long de la rivière et la population des Territoires du Nord-Ouest », souligne Mme Tremblay. « Le défi est unique, car la distance parcourue est représentée visuellement sur une carte le long de la rivière Mackenzie, de Fort Providence à Tuktoyaktuk, une petite communauté sur l'océan Arctique. Le défi fait appel à votre imagination et vous visualisez une marche réelle le long de la rivière. »

Pour Joe Caidler, de Norman Wells, le défi a été l'occasion d'améliorer son bien-être global. « Quand je suis dehors et que je marche, j'apprécie réellement ce moment silencieux », a expliqué M. Caidler à mi‐parcours lors du défi 2013. « Je me sens déjà mieux : j'ai perdu 10 livres et ma tension artérielle a baissé. Ce défi a changé ma vie. Alasdair (le capitaine de l'équipe) a été un ambassadeur formidable de la ville et de ce défi. Ce que j'aime bien de notre équipe, c'est le fait que tout le monde se trouve à différents niveaux, mais que la contribution de chaque personne s'ajoute au total, et que nous nous encourageons mutuellement. »

Mme Tremblay est impatiente que la Marche vers Tuk 2015 démarre et elle a hâte de savoir comment le défi va évoluer et mobiliser davantage de participants. Elle a ces mots d’encouragement pour les résidents des Territoires du Nord-Ouest intéressés par ce défi.

« N'abandonnez pas! Inutile de commencer par une longue distance. Il suffit de sortir et de marcher un peu », rassure Mme Tremblay. « Trouvez un ami ou faites participer un membre de votre famille et ensemble, profitez des bienfaits d'un mode de vie actif. Être actif est beaucoup plus motivant et amusant lorsqu'en plus de contribuer au bien-être physique, c'est un moment d'échange social, avec ses amis! Ne laissez pas le mauvais temps vous arrêter : 24 heures d’obscurité et 40 °sous zéro n'arrêtent pas les habitants des Territoires du Nord-Ouest! »

Le défi de marche vers Tuk est l'un des finalistes du Jeu d'échange! Les six finalistes du Jeu d'échange ont été annoncés en septembre; ils seront présentés lors d’une émission de télévision nationale en janvier 2015. Les Canadiens pourront voter pour le gagnant du grand prix, qui recevra jusqu'à un million de dollars pour mettre son idée en œuvre. Restez aux aguets pour obtenir de plus amples renseignements sur l'émission de télévision et les votes. Ces renseignements seront bientôt disponibles!